Actualités

La Clinique la Montagne accueille une nouvelle chirurgienne digestive

le 04/05/2021

 

La Clinique la Montagne accueille
une nouvelle chirurgienne digestive

 

Depuis la mi-mars, le Dr Pautrat propose son expertise aux patients de la Clinique la Montagne. Elle prend la relève de son confrère, retraité depuis quelques mois. « Pour moi, c’est un véritable retour aux sources et c’est vraiment le cas de le dire, puisque je suis née ici », lance la chirurgienne amusée. Le chemin était donc tout tracé. Celle qui partage son temps entre les hôpitaux Lariboisière et Saint-Louis (AP-HP, Paris) et la clinique veut apporter sa pierre à l’édifice en étoffant l’offre de soins en chirurgie digestive.

 

Développer la chirurgie digestive en ambulatoire

 

Lorsque le Dr Pautrat a intégré la Clinique la Montagne, forte de son expérience de la chirurgie en ambulatoire, elle a souhaité, entre autres, proposer ce parcours de soins aux patients de l’établissement. « C’est un beau challenge que de monter une telle structure. Pour de la chirurgie non complexe, l’ambulatoire présente énormément d’avantages pour le patient qui peut rentrer chez lui quelques heures seulement après l’opération. »

 

Parmi les interventions qu’elle propose, celle de l’ablation de la vésicule biliaire par micro-cœlioscopie, une technologie mini-invasive, qui permet de réduire encore plus la taille des incisions par rapport à une cœlioscopie conventionnelle, et la chirurgie pariétale, c’est-à-dire la chirurgie des hernies. « Au début de l’année prochaine, nous allons également proposer des soins en urgence ou non programmés », ajoute la chirurgienne.

 

Un contact privilégié avec les patients

 

Seule chirurgienne digestive installée au sein de la clinique depuis quelques semaines, la praticienne était très attendue, autant par le personnel que par les patients. « On sent la bienveillance, ce qui est très appréciable. D’ailleurs, à la Clinique la Montagne, le contact avec les patients est très humain. J’apprends réellement à les connaître en consultation, ce qui me permet d’assurer la meilleure prise en charge possible », affirme la praticienne.

 

Avec son expertise pointue et son suivi rigoureux des patients, le Dr Pautrat espère pouvoir développer l’activité au sein de son service, et éventuellement accueillir un deuxième chirurgien.